English Hrvatski Deutsch Français Polish""
TZO Côte de Dubrovnik	Office de tourisme de municipalité de Côte de Dubrovnik
Slano, Croatia
Slano, Croatia

CHERCHER UN LOGEMENT

  • Quel hotel, appartement, camping?
  • Personnes?
  • Enfants?
  • Date d'arrivée
  • Date de départ

Prehistoire

Gomile - Tumulus

Gomile – TumuliDans cette région et dans la région plus vaste, tumuli sont les monuments sépulcraux et font partie des systèmes de fortification des villages et des espaces rituels. Elles sont placées à proximité des localités des collines fortifiées sur les lieux stratégiques, au dessus des champs sur les collines. La plus grande nécropole de toute la région de l'Adriatique de sud se trouve entre le village de Visočani et le village de Lisac avec 48 tumulis.


Antique / Antique tardive

Lapidaire dans le jardin du couvent franciscain à Slano

Lapidarij u vrtu Franjevačkog samostana u SlanomuLe couvent franciscain de St. Jérôme est inscrit sur la carte archéologique au début du XXe siècle.

C'est là, dans le jardin nommé „U đardinu“ (dans le jardin) on a trouvé quatre sarcophages de l'époque chrétienne primitive et deux tombeaux.

 

Période pré-romanique

Eglise „Rotonda“ à Ošlje

Crkva «Rotonda» u OšljemLes vestiges de l'église sont situés sur une colline au nord du village d'Ošlje sur la localité archéologique de Bijela lokva. Le nom de l'église n'est pas connu, mais les gens locaux l'appellent „Rotonda“, „Banovi dvori“ ou „Mirine“. Cette église à plan centré est entourée de huit apsides demi-circulaires en dehors et à l'intérieur. A côte ouest du plan de base il y avait un clocher sur l'avant-nef rectangulaire. Jusqu'aujourd'hui, cette église est le seul exemple en Adriatique de sud du plan de base octangulaire datant de l'époque pré-romanique, autrefois couvert d'une coupole. L'église date de l’IX/Xe siècle.

Stećci

StećciCes monuments mystérieux de notre patrimoine culturel-historique, datant du XIIIe et XVIe siècle, sont les monuments en pierre placés sur les tombeaux. Stećci se trouvent dans les environs des églises, des cimetières médiévaux, sur les tombeaux préhistoriques, mais le plus souvent le long de chemins. Certains d'eux affichent des images de vie quotidienne ou sont décorés des boucles, palmettes, des motifs de tournements, de chasse, des chariots, des personnages humains… On peut les diviser en trois catégories: chanfrein, coffre et planche. Dans la région de Côte de Dubrovnik il y a 26 de ces monuments préservés.

Couvent et église de St. Jérôme à Slano

Samostan i crkva sv. Jeronima u SlanomuSitué au sud du village, sur un endroit dominant d'où il est possible de contrôler toute la baie, le chenal et les collines avoisinantes, le couvent est relié au village par un chemin de la côte vers Knežev dvor. En 1399 après l'acquisition de cette région, La République de Dubrovnik a autorisé l'ordre franciscain de Bosnie à construire un couvent pour supprimer le bogomilisme. Les Lisacs, l’ancienne famille noble de Dubrovnik a fait construire le couvent, et la famille Gradić a fait construire l'église de St. Jérôme en 1420, dont en témoigne une planche en pierre avec l'inscription dans l'hexamètre sur la façade de l'église. L'inscription nous témoigne des donateurs, la famille Gradić le père Junije et ses fils Matej et Marin. Les recherches archéologiques ont démontrées les vestiges d'une église plus petite et plus ancienne que celle préservée.

Knežev dvor (Cour du duc)

Knežev dvor se trouve dans la partie nord-est du village de Slano à proximité de route principale. Les fonctions particulières de cet édifice, étant le centre administratif de ce territoire nouvel-acquis en 1399, ont donné l'importance à construction d'un complexe, ce qui est visible dans le plan de l'espace. Ce haut édifice fermé semble plus à une propriété agriculturale fortifiée qu'à un édifice résidentiel.

Eglise St. Blaise

Crkva sv. VlahaL'église se trouve dans la partie est du village de Slano, le long d'un chemin menant à Banja. Il s'agit d'un édifice à une seule nef avec une apside rectangulaire. Dans l'intérieur de l'église il y a un miroir voute et dans le sanctuaire il y a une voute en berceau. La façade principale accueille un portail avec un pignon ouvert et une palmette ornementée. Une inscription en latine au dessus du portail nous témoigne de l'année de construction – 1758.

" ADNI MDCCLVIII HAS TIBI DIVE BLASI LETUNICH STRUXERAT AEDES SACRAVITQ(VE) SUO CUM GREACE POSTOR OPUS." – L'édifice à deux étages de maison de paroisse a été construite à côté est du sanctuaire.

Eglise de St. Roch

Crkva sv. RokaL'église est située dans la partie nord-ouest du village de Grgurići. Son plan de base est rectangulaire avec un sanctuaire étroit, annexé au sud à la sacristie. A côté ouest de la nef il y a un chœur en bois avec l'inscription de Tonko, le fils de Marko Gradić qui a consacré l'église à St. Roch et à St. Côme et Damien pour leur demander une aide contre l'épidémie de peste, très forte à Slano et ses environs en 1527. Dans l'église de Saint Roch il y a un tableau d'autel fait par le peintre néerlandais Marten de Vos à la fin du XVIe siècle. Le tableau présente les iconographies de trois saints.

Villa Ohmučević

Villa se trouve dans la partie nord-est du village de Slano. La famille Ohmučević est mentionnée à Slano déjà au XVe siècle. Il s'agit de la famille la plus ancienne, la plus nombreuses et la plus connue de cette région. D'après une légende, la famille est venue à Slano en 1300 sous le nom de Grgurić. Lors de l'époque de la République de Dubrovnik, la famille est connue pour ses membres navigateurs et propriétaires des navires.

Graničnik

GraničnikGraničnik, monolithe en pierre, se trouve dans la partie nord-ouest du territoire de l'ancienne République de Dubrovnik, au bord d'une route menant d'Imotica vers l'ancien Neum. Il y a une inscription sur monolithe CONFINE TURCO KLEP 1728. Le monolithe est placé après la guerre entre les Turcs, les Vénitiens et les Autrichiens 1715-1718, terminée par la traite de Požarevac. Par cette traite il est déterminé que la République de Dubrovnik peut conserver le rattachement territorial avec la Turquie. Ainsi, la République a pu conserver ses enclaves turques (Neum, Klek et Sutorina) situées entre la Venise et Dubrovnik, ce qui la permettait de faire commerce avec l'arrière-pays et les pays turcs en général.

  • Histoire de la côte de Dubrovnik
    On n'a pas encore découvert des vestiges supposés de la période néolithique dans le municipalité de Côte de Dubrovnik. Peut-être la localité Špilja, située à l'ouest du village de Đonta Doli, nous donnera de nouvelles connaissances. La période de transition de l’âge de la pierre (Néolithique) vers l'âge du fer comprend deux siècles du second millénaire avant J.C.
Follow Us!   Facebook Twitter
Slano, Dubrovnik kuca meda novakovo greblje